Culture, patrimoine et histoire, trio gagnant de la Russie


Nulle autre pays ne fait autant rêver les passionnés d'art, de culture et d'histoire. Mais la Russie est encore méconnue par de nombreux touristes. C'est dommage d'ignorer tant de choses de ce pays grand comme un continent avec des coutumes ancestrales et un mode de vie actuel innovant et passionnant. Demandez votre visa pour la Russie et c'est parti !


Moscou et le rouge de la Place Rouge

Bien entendu, chaque visiteur veut faire un tour sur la Place Rouge à Moscou et visiter le chateau de Saint-Petersbourg. Mais les autres villes méritent aussi le détour, avec à la carte, l'expérience de vivre les traditions ancestrales. A Moscou, tout commence par un tour de la ville avec la visite des églises et du monastère Novodévitchi, fondé au XVIe siècle, en 1524 précisément, et inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. N'oubliez pas de faire un détour dans la zone piétonne autour de la rue Arbat, la plus ancienne rue moscovite. La cathédrale Notre-Dame-de-Smolensk se distingue par ses hautes murailles en brique du XVIIe siècle. A l'intérieur, il ne faut pas rater des icônes du XVIe siècle. Nous conseillons le déplacement en métro pour voir les décorations artistiques des stations souterraines. Vitraux, sculptures et mosaïques habillent les murs. C'est une façon de découvrir l'art russe des années 1930. La visite du Kremlin permet d'aborder les grandes étapes historiques de la Russie. Les amateurs d'arts font un détour du côté de la Galerie Trétiakov, le plus grand musée d'art russe avec 130 000 oeuvres. Le fonds comprend des oeuvres très variées, allant de dessins aux peintures grand format. On y conserve les fameuses icônes d'Andreï Roublev. Du temps est nécessaire pour visiter la cathédrale Basile le Bienheureux, le mausolée de Lénine et le théâtre Bolchoï. Plus haut temple orthodoxe, la cathédrale du Christ Sauveur est édifiée une première fois entre 1839 et 1883. Le panorama sur la ville s'obtient en montant sur le mont des Moineaux où se situe également l'Université Lomonossov. Le monastère de la Trinité Saint Serge, à visiter également, est aussi inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco. La foi orthodoxe est vibrante dans ce magnifique bâtiment impressionnant. Les monuments les plus imposants après le Kremlin restent de toute façon ces cathédrales, comme la cathédrale de l'Assomption et la cathédrale de l'Annonciation. Il faut également visiter le clocher d'Ivan le Grand, la cathédrale de l'Archange St Michel, le Tsar Canon et la cloche tsarine... 

Saint-Petersbourg et ses canaux

Les rues de la ville méritent une ballade avec un guide et une visite de la forteresse Pierre et Paul datant de l'année 1703. Le musée de l'Ermitage permet d'admirer les toiles de tous les temps. C'est l'équivalant du Louvre, avec près de 300 salles, qui font défiler les années, de la préhistoire à l'art moderne. Ici, Léonard de Vinci, Titien et Raphael sont accrochés, comme Rembrandt et Rubens. Enfin, les résidences d'été des tsars Pavlovsk et Pouchkine méritent un détour même s'ils se trouvent à 25 km du centre. Le palais Pavlovsk (XVIII et XIXe siècle) fut offert à Paul 1er par sa mère, Catherine II. Il dévoile ses marbres et ses moulures magnifiques. Ces décorations servent d'écrin à des tableaux. Les deux palais méritent un détour avec un passage obligé sur la Place du Palais et la colonne Alexandre. Le palais bleu et blanc de Pierre le Grand est mon coup de cœur. C'est un hommage à sa femme Catherine : les Russes sont des grands romantiques. Encore une fois c'est un architecte italien Rastrelli qui a agrandi ce palais au XVIIIe siècle pour lui donner l'éloquence du baroque. Les tsars savaient s'entourer de beaux meubles comme ce cabinet d'ambre le montre si bien. La ville est aussi réputée pour sa Place des Arts, la Perspective Nevski, l'artère principale. Pierre le Grand est célébré avec une magnifique statue équestre. Les conquêtes se faisaient toujours à cheval. Visitez enfin le monastère Smolny : construit pour Elisabeth I, de style baroque élisabethain. Pour les amateurs de beaux lieux de rêverie, un tour à la pointe de l'île Vassilievski et ses colonnes rostrales vaut le détour, avec au final des photos superbes de la ville au coucher du soleil et tôt le matin. Le plus haut sommet de la ville se trouve à 122,5 mètres, tout en haut de la cathédrale. Le palais Youssoupov cache une décoration hétéroclite du XIXe siècle, très prisée des aristocrates. Il date du XVIIIe siècle, avec son style néoclassique des années 1760. Une visite à l'intérieur est une succession de salons, tous plus charmants et qui donnent envie de badiner. On pense à l'Italie, avec notamment un théâtre qui rappelle Venise et les palais toscans. La famille Youssoupov a acheté ce palais en 1830 pour en faire leur résidence principale. Grigori Raspoutine y mourut, assassiné en 1916. Une reconstitution de son meurtre est présentée.

A lire également

https://www.unbilletenpoche.com/decouverte-grande-russie/


https://www.lesbalconsduchat.fr/russie-en-amoureux.ht




About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Gravatar
Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s